Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

Pour des raisons de sécurité, le transport interurbain en commun par route reste très fortement déconseillé. Le nombre d’accidents de la circulation apparaît particulièrement élevé, surtout en raison du non-respect par les automobilistes du code de la route. Compte tenu d’une circulation automobile intense, la plus grande prudence est recommandée en ville et sur les routes. Le risque de faux barrages dressés par des groupes armés a fortement diminué mais peut encore se présenter dans certaines régions soumises au risque terroriste (cf. rubrique sécurité)

Réseau ferroviaire

Le transport par train est envisageable sur certaines lignes, notamment entre Alger et Oran, mais n’est pas recommandé de manière générale. Le transport par avion est à privilégier dans tous les cas

Réseau maritime

La Société Nationale Corse Méditerranée (SNCM) assure la desserte des ports d’Alger et de Skikda à partir de Marseille, ainsi que la liaison sur Oran au départ d’Alicante (Espagne). Le ferry peut transporter aussi bien des véhicules que des passagers à pied. Il est préférable, pour les personnes voyageant sans moyen de locomotion, de prévoir un accueil par des personnes de confiance à l’arrivée. Pour les autres, il est déconseillé de quitter en véhicule les agglomérations après la tombée de la nuit.

Transport aérien

Les compagnies françaises Air France, Aigle Azur desservent l’Algérie au départ des principales villes de France (Paris, Nice, Montpellier, Lille, Lyon, Marseille), à destination d’Alger, d’Oran, de Tlemcen, de Bejaia, de Constantine et d’Annaba. La compagnie publique algérienne Air Algérie assure par ailleurs de nombreuses liaisons entre les deux pays.

Pour tout déplacement à l’intérieur du pays, il convient toujours, pour les raisons de sécurité exposées ci-dessus, de préférer systématiquement l’avion à l’automobile. Le réseau des lignes intérieures est au demeurant dense.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015