Accès rapide :

Infos utiles

Cartes de paiement

L’usage de la carte de paiement, parfois refusée, peut être soumis à des frais élevés. Il est en revanche facile de trouver des petits bureaux de change où vous pourrez convertir vos espèces.

Hébergement

Dans les hôtels, il est toujours préférable de réserver, même par téléphone, et de se faire clairement confirmer le tarif avant de prendre possession de sa chambre. Il n’est pas rare que la tarification des hôtels (comme des musées) diffère, même de facto, pour les étrangers et pour les Albanais.

Risques encourus pour délit sexuel, prostitution, trafic et consommation de stupéfiants

La législation albanaise prévoit de lourdes sanctions à l’encontre des auteurs de viols, d’attentats à la pudeur, d’actes de débauche et de dépravation. Les peines sont aggravées si la victime est mineure.

Le commerce et la consommation de drogue (y compris cannabis) sont sanctionnés par des peines de 5 à 15 ans d’emprisonnement.

Us et coutumes

Les contacts avec la population doivent être respectueux des traditions propres à la société albanaise, généralement caractérisée par son hospitalité. Les voyageurs doivent veiller à adopter une tenue et une attitude correctes et adaptées, notamment à l’occasion des visites des lieux de culte.

Faire preuve de respect envers les jeunes filles : leurs familles restent très attentives à leurs fréquentations.

Infrastructure routière

L’état global du réseau, même si certaines portions de l’axe Nord-Sud sont désormais d’assez bonne qualité, laisse encore nettement à désirer. Les piétons sont fréquemment présents le long des routes, y compris sur les voies considérées comme rapides. Une extrême prudence est donc de rigueur.

Sécurité routière

Les accidents de circulation restent une cause importante de mortalité en Albanie. Il est préférable de voyager de jour. La vigilance s’impose à l’égard des piétons ou des animaux qui peuvent être présents sur les routes.

La conduite de nuit nécessite une attention particulière (chaussées déformées, défaut d’éclairage, travaux non signalés, etc.), principalement sur les axes secondaires. Elle est totalement déconseillée sur les routes de montagne ou chemins vicinaux si on ne connaît pas la région.

Les piétons doivent, quant à eux, tenir compte du fait que les voitures leur accordent rarement la priorité ; ils doivent en outre faire attention à l’état des trottoirs ou accotements (absence possible de plaques d’égout).

Circulation routière

1. Dispositions générales

  • Les vitesses maximales autorisées sont de 110 km/h sur les autoroutes, 90 km/h pour les routes interurbaines principales, 80 km/h pour les routes secondaires et locales et 40 km/h en ville et dans les zones résidentielles.
  • De jour, l’allumage des feux de croisement est obligatoire en dehors des agglomérations.
  • La conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants est fortement pénalisée.

2. Permis de conduire

Le permis de conduire peut faire l’objet d’un retrait immédiat, pour une période de 1 à 12 mois, et d’une amende de 2 500 (environ 18€) à 20 000 leks (environ 45€) dans les 5 cas suivants :

  • Dépassement de la vitesse autorisée de plus de 20 km/h
  • Alcoolémie au-delà de 0,5 mg d’alcool dans le sang
  • Non respect d’un feu rouge
  • Outrage à agent de police
  • Délit de fuite après un accident

Pour un ressortissant étranger, le Conseil du district de la ville concernée prononce sa décision sous 48 heures et la communique aux autorités policières pour exécution. Le permis est restitué à l’issue de la période de retrait, en mains propres ou par voie postale via le Ministère des affaires étrangères albanais dans le cas où le contrevenant étranger a déjà quitté le territoire.

3. Politique pénale très stricte à l’égard des conducteurs impliqués dans des accidents ayant entraîné des blessés ou des décès.

Depuis le 18 décembre 2014, tout accident grave de la circulation avec blessés ou décès d’un tiers constitue une infraction aux termes des articles 290 et 291 du code pénal et entraîne systématiquement une garde à vue du conducteur de 48 h et un déferrement devant un juge, qui décide de la remise en liberté ou du maintien en détention, ce qui porte le délai de rétention à 72 heures maximum.

Il est très important que le mis en cause s’attache les services d’un avocat spécialisé dès le début de la mesure de garde à vue.

En cas d’infraction, l’article 290 énonce que :
• le non-respect des règles de circulation entraînant des blessures légères est puni d’une amende et ou d’une peine de prison pouvant aller allant jusqu’à 1 an. de prison
• le non-respect des règles de circulation entraînant des blessures graves est puni d’ 1 à 5 ans de prison
• le non-respect des règles de circulation causant un décès est puni de 2 à 10 ans de prison
• le non-respect des règles de circulation entraînant des blessures graves et causant des décès (plusieurs victimes) est puni de 5 à 20 ans de prison

En cas de conduite en état d’ivresse, l’article 291 énonce que :
• la conduite en état d’ivresse (au-delà de 0,5 mg d’alcool dans le sang) ou sous l’empire de stupéfiants est puni jusqu’à 3 ans de prison.

Réseau maritime

Le trafic maritime dessert uniquement les ports italiens (Bari, Brindisi et Ancône) et grecs (dont Corfou), sauf croisières organisées. Aucune liaison maritime avec la Slovénie, la Croatie et le Monténégro.

Transport aérien

De nombreuses compagnies aériennes desservent Tirana. Les principales destinations directes sont : Athènes, Bruxelles, Francfort, Gênes, Istanbul, Ljubljana, Londres, Milan, Munich, Rome, Turin, Venise et Vienne.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016