Accès rapide :

Albanie

Albanie

Dernière mise à jour le: 4 mars 2014 - Information toujours valide le: 19 avril 2014

Dernière minute

Des cas de grippe A (H1N1) sont signalés en Albanie.

Il est donc conseillé aux personnes fragiles (en particulier les personnes de plus de 65 ans et les patients suivis pour maladies chroniques) ou aux femmes enceintes de consulter un médecin en cas de fièvre.

La vaccination contre la grippe saisonnière (incluant la souche de virus influenza A /H1N1) peut être conseillée pour ces populations plus exposées.

Sécurité

Délinquance

Bien que la petite délinquance demeure généralement moins élevée que dans la plupart des Etats occidentaux, on constate néanmoins une légère tendance à la hausse de celle-ci dans les agglomérations, en particulier le cambriolage de domiciles privés et des vols à l’arraché. Il est donc conseillé aux voyageurs de suivre les recommandations suivantes :

  • limiter les transports d’objets de valeur, bijoux ou sommes d’argent ;
  • se munir d’une photocopie de ses documents d’identité ;
  • se méfier des pickpockets, notamment dans les autobus et les lieux publics fréquentés, et des individus circulant à cyclomoteur (vol à l’arraché).

Par ailleurs, la mendicité, sans être violente, peut se manifester de façon relativement pressante dans certains quartiers.

Risque sismique

Le pays se trouvant dans une zone d’activité sismique, en particulier dans le sud de l’Albanie, il est recommandé de prendre connaissance des recommandations d’usage.

Transports

Infrastructure routière

L’état global du réseau, même si certaines portions de l’axe Nord-Sud sont désormais d’assez bonne qualité, laisse encore nettement à désirer. Les piétons sont fréquemment présents le long des routes, y compris sur les voies considérées comme rapides. Par ailleurs, des animaux y côtoient fréquemment les automobiles. Une extrême prudence est donc de rigueur, même sur les quelques segments d’autoroute où il n’est pas rare de voir des personnes traverser la chaussée à pied.

Ne jamais se fier aux distances en kilomètres pour présumer de la durée d’un déplacement. Toujours en demander la durée, en précisant que l’on souhaite connaître «l’hypothèse la plus pessimiste». La signalisation est souvent aléatoire, voire inexistante (ne pas hésiter à demander fréquemment son chemin).

Sécurité routière

Les accidents de circulation restent une cause importante de mortalité en Albanie. Dans la mesure du possible, il est préférable de voyager de jour. La vigilance s’impose à l’égard des piétons ou animaux qui peuvent être présents sur les routes.

La conduite de nuit nécessite une attention particulière (chaussées déformées, défaut d’éclairage, travaux non signalés, etc.), principalement sur les axes secondaires. Elle est totalement déconseillée sur les routes de montagne ou chemins vicinaux si on ne connaît pas la région.

Les piétons doivent, quant à eux, tenir compte du fait que les voitures leur accordent rarement la priorité ; ils doivent en outre faire attention à l’état des trottoirs ou accotements (absence possible de plaques d’égout).

Circulation routière
  • Les vitesses maximales autorisées sont de 110 km/h sur les autoroutes, 90 km/h pour les routes interurbaines principales, 80 km/h pour les routes secondaires et locales et 40 km/h en ville et dans les zones résidentielles.
  • De jour, l’allumage des feux de croisement est obligatoire.
  • Il est interdit de conduire sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants.

Les autorités albanaises ont récemment renforcé le dispositif de sécurité routière en Albanie. En conséquence, il est fortement conseillé de respecter la réglementation sous peine de sanctions.

Le permis de conduire peut faire l’objet d’un retrait immédiat, pour une période de 1 à 12 mois, et d’une amende de 2 500 à 20 000 leks dans les 5 cas suivants :

  • Dépassement de la vitesse autorisée de plus de 20 km/h
  • Alcoolémie (limite : 0 gr)
  • Non respect d’un feu rouge
  • Outrage à agent de police
  • Délit de fuite après un accident

Pour un ressortissant étranger, le Conseil du district de la ville concernée prononce sa décision sous 48 heures et la communique aux autorités policières pour exécution. Le permis est restitué par celles-ci à l’issue de la période de retrait décidée, ou par voie postale via le Ministère des affaires étrangères albanais dans le cas où le contrevenant étranger a déjà quitté le territoire.

Réseau maritime

Le trafic maritime dessert uniquement les ports italiens (Bari, Brindisi et Ancône) et grecs (dont Corfou), sauf croisières organisées. Aucune liaison maritime avec la Slovénie, la Croatie et le Monténégro.

Transport aérien

De nombreuses compagnies aériennes desservent Tirana. Les principales destinations directes sont Athènes, Belgrade, Budapest, Francfort, Istanbul, Ljubljana, Londres, Milan, Munich, Pristina, Rome, Skopje et Vienne.
La compagnie Belle Air assure une desserte directe Tirana-Paris 2 fois par semaine, le lundi et le vendredi.

Entrée / Séjour

Visa

Les voyageurs munis d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport individuel français en cours de validité suffisante pour le séjour sont dispensés de visa pour un séjour ne dépassant pas 90 jours.

Au-delà de 90 jours de séjour, les voyageurs doivent solliciter un visa avant le départ.

Les cartes nationales d’identité délivrées entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/inte…

Mineurs non accompagnés

Les enfants mineurs non accompagnés munis d’une seule carte nationale d’identité sécurisée ou d’un seul passeport ne pourront pas être admis sur le territoire national albanais. Ils devront également être en possession, lors de leur entrée en Albanie, d’une autorisation parentale ou d’une autorisation du tuteur légal.

Santé

L’Albanie ne dispose pas de moyens pour des évacuations médicales rapides vers l’étranger, rendues très souvent nécessaires lors d’accidents de santé. Il est donc indispensable, avant tout voyage touristique ou familial en Albanie, de contracter une assurance "Santé-Rapatriement" pour la durée du séjour. Consulter son médecin traitant avant le départ et se munir, notamment, des médicaments utiles en cas de traitement : même si l’Albanie dispose d’excellents médecins, le manque général de moyens (notamment de médicaments et de matériel médical, y compris dans la plupart des hôpitaux), une hospitalisation en Albanie doit être réservée aux cas d’extrême urgence (aux personnes "non transportables").

La rage n’est, officiellement, pas présente en Albanie où l’on rencontre, cependant, de nombreux chiens errants circulant parfois en meute, tant à Tirana qu’en province. Même si ces animaux ne sont pas systématiquement agressifs, il convient d’être prudent et de prendre toutes précautions avant l’arrivée dans le pays où l’on ne trouve aucun vaccin antirabique.

Les cas d’hépatites virales sont fréquents. Il convient donc de ne jamais consommer l’eau du robinet.
Les gastro-entérites sont particulièrement fréquentes en été.

Les séjours en Albanie sont déconseillés aux personnes de santé fragile, en particulier celles souffrant d’insuffisance cardiaque. Par ailleurs, les personnes souffrant de diabète ou de toute maladie nécessitant la prise régulière de médicaments doivent, de préférence, en être déjà munis, à leur arrivée en Albanie. De même, il est conseillé d’avoir reçu, avant son départ, les vaccins habituels (DTP et, de préférence, également contre l’hépatite A) et d’être déjà muni d’une trousse de premiers soins et des médicaments les plus usuels. Il est aussi souhaitable d’être doté de produits contre les moustiques.

Les longues et très fréquentes coupures d’électricité et d’eau, en hiver et en été, causent d’importants désagréments, notamment en termes d’hygiène, et obligent également à prendre des précautions alimentaires renforcées (pour la viande, il est par exemple malaisé de s’assurer du respect de la "chaîne du froid", dans les périodes de pannes électriques).

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Cartes de paiement

Les distributeurs de billets sont peu nombreux. L’usage de la carte de paiement, parfois refusée, peut être soumis à des frais élevés. Il est en revanche facile de trouver des petits bureaux de change où vous pourrez convertir vos espèces.

Hébergement

Dans les hôtels, il est toujours préférable de réserver, même par téléphone, et de se faire clairement confirmer le tarif avant de prendre possession de sa chambre. Il n’est pas rare que la tarification des hôtels (comme des musées) diffère, même de facto, pour les étrangers et pour les Albanais.

Risques encourus pour délit sexuel, prostitution, trafic et consommation de stupéfiants

La législation albanaise prévoit de lourdes sanctions à l’encontre des auteurs de viols, d’attentats à la pudeur, d’actes de débauche et de dépravation. Les peines sont aggravées si la victime est mineure.

Le commerce et la consommation de drogue (y compris cannabis) sont sanctionnés par des peines de 5 à 15 ans d’emprisonnement.

Us et coutumes

Population de tradition méditerranéenne, de religion musulmane ou chrétienne, selon les régions. Malgré l’absence de statistiques officielles sur ce point (de nombreux lieux de culte ont par exemple été détruits sous la dictature, après 1967), la religion musulmane (essentiellement sunnite et bektachie) est aujourd’hui considérée comme majoritaire. L’Eglise orthodoxe est plus nettement représentée dans le sud du pays, l’Eglise catholique dans le Nord. En Albanie, les différentes religions se côtoient paisiblement.

Les contacts avec la population doivent être respectueux des traditions propres à la société albanaise, généralement caractérisée par son hospitalité. Les voyageurs doivent notamment veiller à adopter une tenue et une attitude correctes et adaptées, lors de visites de lieux de culte, quelle que soit la religion.

Faire preuve de respect envers les jeunes filles, même si celles-ci portent des tenues très modernes, car leur famille reste très attentives à leurs relations.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014