Accès rapide :

Dernière minute

La situation de sécurité demeure très mauvaise dans pratiquement tout le pays. La saison des combats 2015 est la plus violente depuis que les talibans ont été chassés du pouvoir en 2001. Les forces de sécurité afghanes combattent pour la première fois sans le soutien des forces de la coalition et obtiennent de bons résultats. Mais elles font face à des groupes insurgés très agressifs, auxquels se sont joints des groupes étrangers chassés du Pakistan par l’offensive de l’armée pakistanaise au Waziristan. Certains éléments ont par ailleurs prêté allégeance à Daech. Une augmentation préoccupante du nombre de victimes civiles collatérales est enregistrée depuis le début de l’année. Le caractère mouvant des affrontements rend les déplacements dans le pays extrêmement dangereux.

A Kaboul, où la situation militaire est sous contrôle, le risque terroriste est maximum.Certaines organisations terroristes mènent depuis quelques semaines une campagne d’attentats et d’assassinats qui, outre les cibles traditionnelles que sont les représentants de l’armée, de la police et de la justice, ainsi que les militaires de la coalition, vise désormais de façon déclarée tous les civils occidentaux.

Dans ces conditions,les déplacements en Afghanistan restent formellement déconseillés.

Un attentat suicide a eu lieu à l’Institut français de Kaboul le 11 décembre. Il est recommandé aux ressortissants français, résidents ou de passage, qui se trouveraient sur place, d’éviter tout déplacement.

La situation sécuritaire demeure mauvaise dans l’ensemble du pays.

La stabilisation de la situation politique après la mise en place d’un gouvernement d’unité nationale, ne s’est pas traduite, à ce stade, par une diminution du niveau de violence.

Les séjours en Afghanistan restent à proscrire.

Les éventuels déplacements qui seraient indispensables pour raisons professionnelles, dans certaines grandes villes, doivent faire l’objet d’une préparation minutieuse tenant compte de l’environnement et des procédures de sécurité et, dans tous les cas, être portés à la connaissance de la section consulaire de l’Ambassade.

Les résidents sont par ailleurs invités à observer la plus grande vigilance.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015