Accès rapide :

Vietnam

L’enseignement supérieur vietnamien a été soumis, tout au long de son histoire, à de nombreuses influences extérieures :

- influence chinoise, avec le « Temple de la Littérature » (Van Mieu), fondé au XIème siècle et où les concours mandarinaux continuèrent d’être organisés jusqu’en 1919, souvent présenté comme la « première université du Vietnam ».

- influence française ensuite, avec la création en 1906, à Hanoi, de l’Université de l’Indochine, première université au sens moderne du terme, et ancêtre de l’Université nationale du Vietnam, dont le centenaire a été célébré avec faste en 2006.

- influence soviétique enfin, avec les établissements fondés pour la plupart dans les années 1950. En effet, à partir des années 1960, des générations entières de chercheurs et de cadres dirigeants ont été formées grâce à l’assistance des « pays frères » du bloc soviétique. Ce soutien continu jusqu’en 1989 eut une influence déterminante sur les structures et les principes de l’enseignement vietnamien. Cette influence est encore sensible aujourd’hui.

Si, à partir de 1975, le pays s’est progressivement ouvert à de nouvelles coopérations avec des pays situés à l’extérieur du bloc de l’Est, c’est la politique de renouveau économique (« Doi Moi »), lancée en 1986, qui a permis d’entamer la nécessaire adaptation du système d’enseignement aux enjeux considérables de l’éducation et de la formation des ressources humaines.

Le nombre total d’étudiants est ainsi passé de 35 500 en 1991 à plus d’un million en 2002 et à plus de 2,2 millions en 2012.

A la rentrée 2012, l’enseignement supérieur vietnamien comptait 421 établissements d’enseignement supérieur, dont 207 universités et 214 écoles supérieures.

Conformément au modèle soviétique, qui a longtemps séparé enseignement et recherche, un réseau d’institutions de recherche a été établi dans tout le pays, en dehors de celui des établissements d’enseignement. Depuis quelques années cependant, un rapprochement de ces deux univers est observé. En outre, consciente du handicap que représente ce cloisonnement pour la formation supérieure, l’administration vietnamienne a annoncé plusieurs projets de réforme destinés à faciliter la « formation par et pour la recherche ». La nouvelle loi n°08/2012/QH13 sur l’enseignement supérieur, entrée en vigueur le 18 juin 2012, inscrit la dimension recherche dans les objectifs des établissements d’enseignement supérieur, avec une collaboration accrue entre les ministères des sciences et technologies, et de l’éducation et de la formation.

Le Ministère de l’Education et de la Formation (MEF) est directement responsable de la gestion des universités et des écoles les plus importantes, auxquelles il alloue le budget de fonctionnement et les ressources humaines. Les autorités des provinces sont quant à elles responsables des collèges de leur circonscription, qui demeurent néanmoins sous le contrôle du MEF pour tout ce qui relève du domaine académique. Les établissements d’enseignement supérieur ont donc une autonomie de gestion limitée pour ce qui relève de l’inscription des étudiants et la gestion budgétaire et du personnel. Cependant, une réforme votée en 2014 va dans le sens d’une plus grande autonomie des universités, notamment en ce qui concerne le recrutement des étudiants (voir paragraphe II-1.).

Le réseau des universités a été étendu et renforcé. A côté des universités publiques (153 en 2013), existent des établissements privés (54 universités en 2013), où les frais de scolarité sont beaucoup plus élevés : de 500 dollars à plus de 5000 dollars par an, contre 230 à 325 dollars pour le public en 2013-2014. Certaines universités publiques accueillent également des formations étrangères délocalisées, dans lesquelles les frais de scolarité peuvent s’approcher de ceux du privé (ces frais couvrent notamment les frais de mission des intervenants étrangers). Les établissements privés accueillaient 14% des étudiants en 2013. Une grande hétérogénéité qualitative existe entre les différentes universités.

Télécharger la fiche en format pdf

Doc:Fiche Curie Vietnam , 136.4 ko, 0x0
Fiche Curie Vietnam - (PDF, 136.4 ko)

Mise à jour : 11.14


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014