Sensibilisation à la recherche de paludisme pour les enfants venant de zones touchées par cette parasitose.

Suite à l’arrivée récente d’enfants adoptés en République démocratique du Congo, le bilan médical réalisé chez certains d’entre eux a montré qu’ils étaient porteurs du Plasmodium, parasite responsable du paludisme, sans pour autant en avoir les symptômes majeurs, situation fréquente chez l’enfant en Afrique intertropicale.
C’est pourquoi, afin d’éviter les complications liées à cette infection, la mission de l’Adoption internationale rappelle que tout enfant venant d’une zone touchée par le paludisme, telle que la République démocratique du Congo, doit être dépisté pour cette parasitose.
De plus, le diagnostic de paludisme doit systématiquement être évoqué dans les mois suivants l’arrivée de l’enfant devant l’apparition de signes cliniques tels qu’une fièvre, une anémie, des maux de tête, une augmentation du volume de la rate afin qu’ils soient traités sans retard.
Le paludisme est une maladie parasitaire transmise par la piqûre de certains moustiques présents sur le continent africain. Dans les gestes de la vie courante une personne porteuse du parasite ne peut pas le transmettre directement à une autre personne.

PLAN DU SITE